PRESENTATION DU SPECTACLE

 

I. Note d’intention littéraire et artistique

 

Rotkäppchen

 

Dossier constitué en octobre 2018 - Spectacle en cours de création.

 

Basé sur un projet de bande dessinée en cours de développement, notre proposition repose sur une adaptation scénique permettant une forme proche des ciné-concerts...

Une vidéoprojection, un dessinateur et un musicien sur scène...

 

A l’origine, il y a ce projet de bande dessinée qui repose sur un mélange de techniques illustrant l’adaptation d’un conte classique dans une version peu connue : Version orale du Petit Chaperon Rouge recensée en 1870 par Jean-Baptiste Victor Smith de la bouche d’une enfant de 10 ans de Vorey en Velay (Haute-Loire).

 

Dans une volonté de travailler sur un texte classique, l’idée d’utiliser «Le Petit Chaperon Rouge» remonte à la découverte de la version orale relayée par le dessin animé : «Jin-Roh, la Brigade des Loups» sorti en 1999. Le traitement apporté autour de ce grand classique complète les différentes version déjà connues de Perrault ou des frères Grimm.

Ce texte porte de nombreux éléments ayant encore aujourd’hui beaucoup de résonance tant sur le plan sociétal que psychanalytique.

Ici le texte original sert de base à la construction d’un récit fantastique. Celui-ci est dans le domaine public et se retrouve comme base narrative d’un récit (quasiment sans dialogue), totalement original dans son développement. Le fantastique sera omniprésent afin de justifier les besoins narratifs.

Il est donc ici question d’un récit fantastique et onirique inspiré du Petit Chaperon Rouge.

 

Un autre levier anime ce projet : la mixité des techniques. En effet et pour renouveler les méthodes, j’ai décidé de mêler le trait et la photographie. La photographie permettant de traiter les éléments du décors (les éléments inertes), le trait se voyait donc réservé pour le « vivant ». J’optais donc de relever ce défi en travaillant non pas avec un photographe, mais en sélectionnant l’ensemble des photos nécessaires dans le domaine public, ce qui restreint considérablement le choix de la matière première... mais permet de conserver l’ensemble de la production dans le domaine du « libre de droits ».

La mixité des techniques devant être harmonieuse, le noir et blanc s’imposa rapidement comme le moyen idéal pour lisser traits et photographies.

 

La représentation de ce projet sera vidéo-projetée et accompagnée d’une musique originale composée par Dmitri Tokarev et jouée en «live». La musique « live » sera complétée par des interventions dessinées en direct apportant ainsi plus qu’une collaboration mais bien un médium supplémentaire.

 

S’il fallait définir le spectacle il s’agirait d’un ciné-BD Concert ou plus simplement d’un spectacle multimédia...

 

 

Durée du spectacle 60mn.

 

CONTACTS

© copyright SIKIC - 2017 - François SIKIC - iquse@sikic.fr - 4, place Victor Hugo - 82000 MONTAUBAN 06 07 94 27 44

Envoi du formulaire...

Le serveur a rencontré une erreur.

Formulaire reçu.